fbpx

7 étapes à respecter pour protéger votre vélo contre le vol

Comment ne pas se faire voler son vélo

7 étapes à respecter pour protéger votre vélo contre le vol


Cycliste, vous avez peur de vous faire dérober votre vélo ? C’est légitime. En France, plus de 400 000 vols de vélos sont recensés par an. Un chiffre alarmant, mais qui peut être diminué en adoptant les bons gestes dès aujourd’hui. Découvrez nos 6 conseils pour lutter contre le vol de vélo !

1#- Faites marquer votre vélo


Lorsqu’un animal est retrouvé, comment croyez-vous que les forces de l’ordre arrivent à identifier son propriétaire ? Grâce à son marquage (puce ou tatouage), oui !  

Marquez votre vélo

C’est exactement pareil pour récupérer votre vélo. Le marquage Bicycode, mis en place par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) en 2004, permet de répertorier votre deux-roues dans une base de données nationale. Ainsi, si votre vélo est retrouvé, les services de police pourront vous recontacter plus facilement en ayant accès à vos coordonnées. De plus, un vélo marqué dissuade généralement les voleurs.

Mais alors, comment marquer votre vélo ? Rien de plus simple :

  • Rendez-vous chez un opérateur agréé avec la facture d’achat du vélo et votre pièce d’identité.
  • Faites graver un numéro unique d’identification pour un coût moyen de 5 à 10 €.
  • Enregistrez votre bicycle sur la base de données en ligne Bicycode.org.

Et le tour est joué ! Sachez toutefois que la Loi Mobilité (loi LOM), votée en novembre 2019, obligera l’identification des vélos neufs à partir de 2021. Ce marquage sera alors proposé dès l’achat en magasin.

2#- Souscrivez une assurance vélo


Vous avez investi dans un vélo de valeur ? Il serait dommage de vous le faire dérober… Si prendre une assurance anti-vol ne vous protège pas contre les vols, elle vous assure cependant une compensation financière. Ce qui est non négligeable ! De plus, certaines assurances offrent une garantie « vélo volé, vélo remplacé ». Vous n’aurez alors plus aucune excuse pour vos déplacements. Allez hop, en selle !

3#- Remplacez les attaches rapides par des boulons antivols


Si certaines personnes volent le vélo en entier, d’autres s’intéressent uniquement à certaines pièces. Eh oui, la vente de pièces détachées est un business fructueux. Afin d’éviter le vol des parties amovibles de votre bicycle (selle et roues notamment), remplacez dès à présent les attaches rapides par des boulons antivols. Ainsi, afin d’ajuster la hauteur de votre selle ou de retirer vos roues, il faudra désormais une clé. Une clé qui sera alors bien gardée et qui mènera la vie dure aux voleurs !

Choisissez le bon antivol

Quant à ceux qui circulent en vélo électrique, nous vous conseillons vivement de retirer la batterie lors de vos stationnements. En effet, même si celle-ci est sécurisée grâce à sa clé antivol, cela dissuadera le voleur qui trouvera tout de suite votre vélo moins séduisant.

4#- Investissez dans un bon antivol, voire deux


Pour éviter les vols, rien de mieux qu’une bonne protection. Nous vous recommandons alors l’utilisation d’antivols U et U pliants, reconnus par la législation européenne. Leur solidité est, en effet, bien supérieure aux chaînes ou encore aux petits antivols souvent trop fins (moins de 10 mm). De plus, ce type de cadenas dissuade les voleurs. Que du bonus !

Cadenas

Autres possibilités : les antivols intelligents qui se déverrouillent uniquement par Bluetooth. Ou encore les antivols avec alarme, à l’instar des voitures. En cas de vol ou de tentative de vol, l’alarme se mettra alors en marche et fera certainement fuir le voleur. Cependant, si votre vélo est assuré, il est nécessaire de vous procurer un antivol homologué parmi la liste fournie par votre compagnie d’assurance. 

Mais comme on dit, mieux vaut deux fois qu’une quand il est question de sécurité ! Ainsi, nous vous conseillons d’utiliser non pas un, mais deux cadenas de vélo. Cette multiplication des antivols aura alors pour rôle de dissuader le voleur qui s’attaquera à une proie plus facile. Mais aussi de rendre le vol du vélo plus complexe.

5#- Choisissez les meilleurs endroits pour garer votre vélo


Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les rues isolées et étroites ne sont pas la bonne solution. Et pour cause, elles laissent le champ libre aux voleurs qui peuvent manœuvrer librement. Préférez alors les rues passantes et éclairées qui augmentent le risque des malfaiteurs de se faire démasquer. Haut les mains, vous êtes cerné ! Évitez toutefois les lieux trop fréquentés comme les places de marché ou bien les sorties de métro, où le vol passerait inaperçu, noyé dans le flux humain.

Petit conseil d’ami : variez les lieux de stationnement ! Votre monture ne doit pas être garée au même endroit pour éviter d’être repérée, puis volée grâce aux outils adéquats. 

Bien évidemment, le meilleur moyen de ne pas se faire voler son vélo reste encore de le garer dans un lieu sécurisé, comme un garage, un hall d’entrée ou encore un appartement. Bref, un lieu privé et clos.

6#- Attachez TOUJOURS votre vélo, toujours


On ne va pas se le cacher : statistiquement, la plupart des vélos volés sont avant tout mal attachés. Le premier réflexe à adopter est donc de toujours attacher votre vélo, même si vous le laissez dans un lieu dit sécurisé, comme évoqué précédemment.

Bien attacher son vélo

Le premier antivol rattachera alors votre vélo par le cadre à un support fixe, tandis que le second rattachera le reste du vélo au support. Et si vous disposez d’un antivol de cadre intégré à votre vélo, c’est encore mieux. En effet, la roue arrière sera alors bloquée automatiquement. 

À support fixe, nous rajouterons également l’adjectif « solide ». Dans l’idée, préférez un poteau, un panneau de signalisation ou encore des arceaux destinés au stationnement de vélos à de la végétation ou un grillage facile à découper avec une pince coupe. Eh oui, car même avec le meilleur antivol du monde, attacher votre vélo à un support mobile est le meilleur moyen de le voir disparaître.

Enfin, ce support fixe et solidement ancré au sol devra également être haut. Si ce n’est pas le cas, votre vélo pourra facilement être soulevé et sorti par le haut… 

Petite précision : faites en sorte que les antivols ne traînent pas sur le sol. En effet, un cadenas est plus simple à ouvrir quand il est au sol, avec un bon coup de marteau, par exemple. Oui, certaines personnes se promènent avec des marteaux pour voler les vélos.

7#- En cas de vol malgré tout…


Si votre vélo est malgré tout dérobé, ce qui est peu probable, la première chose à faire est de faire une déclaration de vol auprès de votre commissariat. Pour ce faire, gardez bien la facture d’achat du vélo qui vous sera alors demandée. Apportez également une photo du bolide (plus simple pour l’identification). Le document officiel de vol vous permettra de faire marcher votre assurance. Il ne vous restera ensuite plus qu’à attendre l’appel qui vous dira, nous l’espérons, qu’on a retrouvé votre vélo.