fbpx

Cinq raisons d’aller au travail à vélo !

Aller au travail à vélo

5 raisons d’aller au travail à vélo


Marre d’être serré comme une sardine dans les transports en commun ? Marre des embouteillages en voiture ? Enfin, marre de payer des fortunes en taxi ? Nous avons la solution : aller au travail à vélo ! De plus en plus de Français optent pour le vélo pour leurs trajets quotidiens. Ce n’est pas pour rien ! En effet, le deux-roues possède plusieurs avantages. Et c’est justement de ces derniers dont nous allons parler aujourd’hui.

Bien plus rapide pour les trajets courts


    Certes, vous ne roulerez pas à 50 km/heure avec votre vélo. Mais réfléchissez donc ! En ville, d’autant plus aux heures de pointe, une voiture se déplace en moyenne à 15 km/h. Et encore, quand les bouchons ne sont pas trop importants. À vélo, vous vous déplacez en moyenne entre 16 et 20 km/h, voire plus, si vous êtes un fou du guidon. Selon l’Ademe, jusqu’à 5 kilomètres, le vélo est plus rapide et supprime les problèmes de stationnement. Sommes-nous en train de vous dire qu’en allant au boulot à vélo, vous pourrez grappiller quelques heures de sommeil ? Oui !

Un moment agréable pour un mental au top


  Connaissez-vous les miracles morning ? Il s’agit d’une routine matinale destinée à booster la productivité. Et parmi les conseils prodigués, l’activité sportive fait partie du lot. Ainsi, en vous rendant tous les matins au travail à vélo, cela augmentera votre efficacité et votre moral. Oui, car respirer un grand bol d’air frais dès le matin aide notamment à réduire le stress, atténuer les symptômes de la dépression, réguler les cycles de sommeil et réduire l’anxiété. Vous nous direz, qui préfère être entassé dans une rame de métro plutôt que libre sur un vélo ? C’est bien ce qu’on pensait. Et cela vaut aussi pour le retour. Savourez cette merveilleuse sensation d’insouciance après une journée de stress au boulot !

Aller travailler à vélo pour faire des économies


  Après avoir acheté votre voiture et payé son assurance ainsi que son essence, il ne vous reste plus grand-chose dans les poches. En moyenne, une famille française dépensait 903 € en carburant en 2017. Et les dépenses valent aussi pour ceux qui se déplacent en taxi ou en Uber. Puis aussi en bus d’ailleurs, il ne faut pas oublier de payer votre abonnement de transport ou vos tickets. Et à vélo, alors ? Bah, rien. À part pour acheter le vélo et l’équiper correctement, vous n’aurez aucun frais à débourser. Il faut bien sûr changer de temps en temps vos pneus, graisser un peu votre chaîne ou encore ajuster vos freins. Mais ces dépenses restent minimes en comparaison aux autres moyens de transport cités précédemment. De plus, l’indemnité kilométrique à vélo, instaurée en 2015, peut même vous rapporter de l’argent. Ce dispositif vise à inciter les salariés à se rendre au travail à vélo. Pour cela, les sociétés reversent 0,25 € / km à l’employé cycliste. Attention, le montant de l’indemnité kilométrique vélo est plafonné à 200 € / an. Mais cela est déjà un bon début et permet de payer des éventuelles réparations. Si cette compensation financière est facultative, de nombreuses entreprises dont Orange, Decathlon ou encore Crédit Mutuel, l’ont adoptée.

Un moyen de transport écologique


  Au vu de l’urgence écologique actuelle, un petit geste de chacun est un grand pas pour la planète. Vous l’aurez deviné, le vélo est bien moins polluant qu’un trajet en voiture ou en scooter. Excepté pour sa fabrication et sa livraison, la bicyclette n’émet pas de CO2. L’occasion idéale de se faire plaisir tout en réduisant la pollution pour protéger la Terre. C’est ce qu’on appelle la mobilité durable.

Le bicycle est bon pour la santé


  Ce n’est un secret pour personne, pratiquer une activité physique régulière est vivement conseillé pour garder la forme. Et quoi de mieux qu’un trajet à vélo pour allier l’utile à l’agréable ? Grâce à vos trajets quotidiens, vous pourrez ainsi améliorer votre fonctionnement cardio-vasculaire, réduire votre tension artérielle, renforcer vos muscles et favoriser votre coordination motrice. Pas mal, hein ? Vous pourrez également perdre vos petits kilos en trop avant l’arrivée des beaux jours. À vélo, une personne brûle en moyenne 236 à 850 calories par heure. Bien entendu, ces données varient en fonction de la fréquence des déplacements, du nombre de kilomètres parcourus, de votre allure, des dénivelés, de votre sexe, de votre âge et de votre morphologie. Quoi qu’il en soit, vous obtiendrez des résultats rapidement. Alors, qui sera le plus beau sur la plage cet été ? C’est bien vous ! Vous pourrez même vous découvrir des muscles jusqu’alors insoupçonnés (bonjour les mollets). PS : on ne triche pas avec un vélo à assistance électrique !

Aller au travail à vélo, conclusion


  Toutes les raisons sont bonnes pour vous rendre sur votre lieu de travail à vélo. Praticité, meilleure santé mentale et physique, économies, écologie… Vous n’avez plus aucune excuse ! Prenez tout de même soin de bien vous équiper pour respecter la loi certes, mais surtout pour votre sécurité. Chez Rainette, nous vous proposons des compléments de visibilité pour des trajets domicile travail en toute sérénité. Et attention au Code de la route !